logo kiwinance


Le sens du patrimoine - La Newsletter

Newsletter

Les mille et une bonnes raisons de pousser la porte d’un conseiller en gestion de patrimoine

18-3-2019

Les mille et une bonnes raisons de pousser la porte d’un conseiller en gestion de patrimoine

Comme nous sommes en début d’année, donc de la période des bonnes résolutions pour la nouvelle année, je ne peux que vous conseiller l’excellent article d’Eric Leroux dans LE FIGARO du 20 décembre 2018, qui décrit notre métier de conseiller en Gestion de patrimoine. Cet article est destiné à tous ceux ou celles qui non seulement veulent se constituer une épargne, mais également aux chefs d’entreprise qui doivent organiser leur patrimoine afin d’optimiser leur épargne en prévision leur retraite future.


 


Dans une première partie, Eric Leroux décrit notre métier, mais surtout répond à toutes les questions que vous vous posez sur ce métier en devenir destiné au plus grand nombre, comme l’a été en son temps l’avocat par rapport au conseil juridique, l’expert-comptable par rapport au comptable agréé. Cette description est faite sous forme de questions réponses. Laissons donc la parole au journaliste expérimenté : Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) ? Pourquoi faire appel à un CGPI ? Comment identifier (et engager) les meilleurs ? Le point sur l’offre existante et nos conseils pour dénicher la perle rare.


 


Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant


Il n’existe pas de définition légale du conseiller en gestion de patrimoine, mais quelques indices aident à jauger du sérieux du conseil que vous sollicitez. S’agissant d’épargne, le professionnel doit obligatoirement adhérer à une des quatre associations.


Le CGPI est un professionnel polyvalent qui a des compétences dans les domaines de la finance, de l’assurance, de l’immobilier et du droit. Il a pour mission d’établir pour ses clients un bilan patrimonial puis de les conseiller sur leurs investissements et de leur proposer des stratégies d’organisation patrimoniale. Il peut travailler sur plusieurs problématiques, qu’il peut éventuellement cumuler : optimisation de la fiscalité, constitution et augmentation de son patrimoine, transmission, etc.


Selon le Baromètre 2017 du Marché des CGPI et de leurs clients de Kantar TNS, plus de 9 clients sur 10 ont une bonne image de leur CGPI.


 


Pourquoi faire appel aux services d’un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant ?


Les clients font appel aux CGPI pour dans l’ordre leur qualité de conseil, leur disponibilité et leur indépendance (source : TNS Sofres). 


Un CGPI a l’avantage de ne dépendre d’aucun réseau, banque ou compagnie d’assurance. Le conseil en gestion de patrimoine indépendant a ainsi la liberté de proposer, en toute objectivité, les solutions les plus adéquates pour leurs clients. Il ne voudra donc pas placer à tous prix les produits « maison » de la société qui l’emploie. Il ira chercher les meilleurs produits qui sont sur la place pour répondre aux problématiques de ses clients. Il aura généralement plus de temps à vous consacrer et pourra vous apporter des conseils à forte valeur ajoutée qui ne sont parfois proposés qu’aux clients fortunés des banques privée les plus prestigieuses.


 


Comment identifier les meilleurs Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendant ?


Formations et expériences du conseiller en gestion de patrimoine. Le métier de CGPI n’étant pas réglementé, pour détecter un bon conseiller, il est donc nécessaire de s’intéresser à :



  • sa formation : Niveau diplômes, on peut citer parmi les Masters en gestion de patrimoine les plus reconnus ceux de la BEM, de l’ESCP ou encore de l’UPEC …

  • son expérience : une expérience à un poste à responsabilité dans une banque privée, ou une expertise spécifique en matière fiscale, juridique ou financière, est un plus.
    Le CGPI peut éventuellement travailler de concert avec des spécialistes de différents domaines : fiscalistes, expert-comptable, notaire, etc. Le bon conseiller en gestion de patrimoine, c’est celui aussi qui sait aller chercher la personne ayant les bonnes compétences et qui pourra se tourner vers des experts si la complexité de la situation l’exige.

  • ses accréditations : bien qu’il n’existe pas de statut CGPI, ces derniers doivent adopter différentes accréditations correspondant aux services qu’ils proposent. Un CGPI polyvalent dispose des accréditations suivantes : Compétence Juridique Approprié (CJA), Conseiller en Investissements Financiers (CIF), Courtier en assurance, Intermédiaire en Opérations Bancaires (IOB), Démarcheur financier, Agent immobilier.



Rédigé par : Jean-Pierre Lallemand pour www.kiwinance.com .


Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn