Mea culpa, Mea culpa, les arbres montent bien jusqu’au ciel

UNE DEMONSTRATION PAR L’ABSURDE EST ABSURDE.

En début 2019,je vous avais dit vendez, devenez liquide, en décembre 2020, j’avais écrit sur le même journal : www.lejournaldelepargnant.fr , les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, Eh bien croyez moi si vous le voulez bien, les arbres montent bien jusqu’au ciel.Que dire à la veuve de Carpentras ?J’en veux pour preuve ce graphique de l’évolution du CAC 40 tiré sur le site www.abcbourse.com au 05-02-2020//

Que dire à la veuve de Carpentras ?

J’en veux pour preuve ce graphique de l’évolution du CAC 40 tiré sur le site www.abcbourse.com au 05-02-2020

Prenons le cas de notre  amie la veuve de Carpentras, si elle avait trouvé un bon conseiller en aout 2002 ou janvier 2009 et avait mis toutes ses économies soit l’équivalent de 100.000€, sur un ETF (1) reflétant l’indice CAC40,  elle aurait aujourd’hui  246.666€ .

Par contre si elle avait rencontré, le même conseiller un an plus tôt soit en janvier 2001 ou avril 2007 elle aurait à peine retrouvé sa mise de départ de 100.000 € soit 90.000€.

Dans le premier cas, la veuve de Carpentras aurait été une visionnaire, et si elle attendait un  peu plus par exemple l’année 2040, elle pourrait avoir 400.000€ et dans le second cas notre brave veuve, aurait été spolié par un conseiller malhonnête sans foi ni loi.

Mais il faut noter toutes choses égales par ailleurs, que nous mourons de plus en plus tard. Or dans les années 2000, on peut estimer l’âge de son veuvage interviendrait à 60 ans ou 70 ans, donc il faudrait qu’elle attende  sa 80ème année  ( 60+20 ans) soit ses 100 ans (80 ans + 20)  pour observer ce phénomène.

Conclusion,

Si La veuve ne s’est pas remariée, si elle n’a pas eu d’enfant au chômage, de petits enfants qui désirent faire des études à Harvard, elle aurait dit ,dans le premier cas : «  les arbres montent jusqu’au ciel, il suffisait d’attendre ».

Rassurez-vous, en tant que conseiller, je ne suis ni le visionnaire ni conseiller malhonnête, de plus comme j’ai vendu mon cabinet de CGP, je ne conseille plus personne et j’en suis fort aise.

UNE DEMONSTRATION PAR L’ABSURDE EST ABSURDE.

Cette démonstration est absurde car les vendeurs d’ETF ( en anglais Exchange Traded Fund ou ETF  se traduit en français FNB) (1), vous indiquent qu’il suffit d’investir sur un indice boursier, par exemple le CAC 40 pour s’enrichir. Or la vie n’est pas un long  fleuve tranquille. Ne pas tenir compte des accidents de la vie est une hérésie. En 10 ans il se passe tant d’évènements personnels heureux ou malheureux dont certains s’appellent les accidents de la vie (Chômage, grippe ,coronavirus, remplacement de la voiture, divorce, mariage de ses enfants …) que d’évènements géopolitiques (Brexit, Négociation commerciale Chine-USA, Etat Islamique, Gilets jaunes … ) et pendant ce laps de temps nous serons parfois en excédent de trésorerie, parfois nous serons obligés de plonger dans notre épargne.

Dans le cas notre veuve de Carpentras, aurait été heureuse de trouver un Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP) prudent, tel que j’ai tenté de l’être pendant ces 10 dernières années, qui lui aurait dit : –

– Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel

-ou quand les cerises sont mûres il faut les ramasser

-ou  après la pluie le beau temps,

car à 6.100 points il y a plus de risques que le CAC 40 descende à 4.000 points  que de chances qu’il monte à 8.000 points.

Prendre ses bénéfices aujourd’hui, c’est être contrariant, et même si je reconnais que je me suis trompé sur 2019, je continuerai à sécuriser les valeurs qui dégagent  plus de 15% de plus-value. Et pour les autres, je leur demanderai combien ils  sont prêts à perdre sur leurs portefeuilles ?

Et cette question aucun ETF (2) ne vous la posera, c’est  la raison pour laquelle il faut se faire aider par un CGP, (Conseiller en Gestion de Patrimoine).

Achevé de rédiger par JP Lallemand le 20/02/20 pour le journal de Kiwinance

Jean-Pierre Lallemand

Jean-Pierre Lallemand

Jean-Pierre Lallemand Rédacteur en chef du journal www.lejournaldelepargnant.fr est : diplômé de Sciences Po Paris Eco-Fi, option fiscalités finances, après une maîtrise de Sciences Economiques Option Banque et Bourse à La faculté de Paris II Assas, s'est orienté dès 1982 vers la banque. Ancien CGP inscrit à la CNCGP, il veut mettre à la disposition des Conseils en Gestion dePatrimoine, tous les outils permettant développer leurs cabinets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *