Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel

S’il existe des arbres  hors normes, un garde forestier sait qu’à la première tempête, ces arbres risquent de se briser avec des dégâts collatéraux. Or les excès de la bourse ressemblent un peu à cette photo trafiquée.  Il y a un proverbe qui dit que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, il en est de même pour l’investissement en bourse. Or depuis 6 mois, ceux-là même qui disaient avoir une aversion totale au risque, me reprochent d’avoir des portefeuilles qui ne performent pas.  En janvier 2019 ils avaient demandé de sécuriser leurs plus-values, de vendre , de passer en fonds euro ou bien mieux encore préférer les liquide. Aujourd’hui ils disent ne pas comprendre la faiblesse des performances.  «Il faut y aller, il faut au contraire placer » et ils trouvent désormais dans leurs fonds de tiroirs (compte en banque) de la trésorerie à placer, la preuve , les souscriptions en assurance vie n’ont jamais été aussi fortes.

ACHETER AU SOND DU CANON , VENDRE AU SON DU CLAIRON. 

Quand le marché est en hausse tout le monde veut participer à la fête, l’optimisme est de partout, et celui qui n’y est pas vous lancera à la figure , « J’ai un ami qui a placé 100.000€ et au bout de 6 mois il était à 120.000€ ». C’est vrai, s’il est entré le 31 janvier 2019 le CAC 40 était alors à 4900points. 

Evolution CAC 40 sur 1 an. Extrait ABC BOURSE.Le 29 novembre 2019,-la Bourse est à 5900 Points, elle peut toujours monter plus haut , certains vous prédiront que le marché augmentera de 15% , car l’économie européenne se porte bien nous aurons une croissance en Europe de 3,5 % , nous sommes proches du plein emploi, sauf peut-être en France qui n’arrive pas se transformer suffisamment.

Evolution CAC 40 sur 20 ans au 29 novembre 2019, Extrait Abcbourse.Toutes nos inquiétudes de 2018, commencent à s effacer. Le Brexit semble trouver une solution, les accords Chine / Usa malgré des soubresauts réguliers donnent l impression que les 2 dirigeants sont prêts à s’entendre sur le dos de l’Europe pour sauver leurs économies nationales. Nous ne sommes qu’à 6000 points, en 2001nous étions à 6.660 points.Alors pourquoi bouder nos plaisirs, sachant comme je l’aidéjà écrit il est plus facile de lancer de mauvaises nouvelles que des bonnes.

En réalité aucune solution n’a été trouvée. La masse monétaire continue de gonfler grâce au Quantitative Easing. Il y a tellement de monnaie en circulation que les dirigeants de la BCE font désormais payer les dépôts des banques centrales nationalesavec un taux négatif. Quand l’état allemand émet un emprunt il le fait à un taux négatif, il en va de même de l’ état français.Cela signifie quoi exactement. Quand l’état emprunte à 10 ans il émet une obligation à -0,5% , Si vous lui versez 100 €, il vous rendra au bout d’un an 99,50€. Dans 10 ansil ne vous rendraque 95€.C’est comme si vous acceptiez de verser un impôt pour lui prêter de l’argent. Et tout le monde semble content, mais les banquiers les économistes et les paysans ne comprennent pas. Plus j’emprunte plus je m’enrichis alors que dans le même temps les livrets A rapportent 0,75% et le fonds euro des assurances vie 1,5%. C’est-à-dire que celacoûte 1,25% et 2% aux assurances, soit 20% sur 10 ans, en d’autres mots vous déposez 100€ et au bout de 10 ans la compagnie d’assurances n’a plus que 80€.Comme l’aurait dit Gérard Majax «  il y a un truc ».

Il n’y a pas de truc.Mais malgré cette aberration, l’inflation ne repart pas. L État est endetté, ce truc fou est comme l’a dit Le Présidentde la République : « on met un Pognon de Dingue » et les Français au lieu de consommer se mettent à épargner, malgré une légère inflation rampante. La France peut alors se diviser en deux groupes, ceux qui peuvent s’endetter encore plus avec le M2 parisienentre11000 et 13.000€ , soit 1.300.000€ pour un appartement de 100 M2. Alors que dans certaines villes moyennesdeprovince le même appartement pour la même surface est à 180.000€ ( Regarder l’émissionChasseurs d’appart de Stéphane Plaza à la TV).Mais quelle famille un couple et deux enfants peut payer un loyer de 3000€/mois pour un 3 pièces quand le revenu du foyer doit être de 3 fois le loyer soit 9000€/mois. Il y a bien quelque chose qui ne tourne pas rond en ce bas monde.

L’inflation.

De plus l’inflation ne veut pas démarrer, on continue à acheter des produits chinois à 2,5€ livrés par UPS et si qu’on peut le renvoyer on n’est pas content , pendant ce temps les commerces ferment, on est content d’acheter des plats préparés surgelés à 2,5€ pendant que les agriculteurs se plaignent de ne pouvoir se payer un revenu de 300€ quand le revenu minimum (RSA) est de 800€.Les entreprises ne veulent augmenter les salaires face tant la concurrence mondiale est forte, les grandes surfaces ont des coûts d’exploitation trop forts par rapport à l’investissement de départ, les agriculteurs produisent trop avec une aide de la PAC européenne qui est amenée à disparaître.

Mais pire ou plus grave, Une étude réalisée par le cabinet de conseil McKinsey révèle qu’en cas de retournement de conjoncture, une banque sur trois pourrait mettre la clé sous la porte( Extrait de capital).La Deutsche Bank est en grave difficulté,licencie, la banque HSBC va fermer son réseau d’agences, mais personne ne pleure, la Barclays Bank a quitté la France et tout le monde s’en fiche, comme, si seul, son petit monde l’intéresse, uniquement concentré sur son nombril pour ne pas voir ce qui va mal chez son voisin. Les Gilets jaunessont désormais les seuls à réagir pour eux car ils ne comprennent pas ce qui se passe ,ils n’arrivent pas à exprimer leurs colères et leurs désarrois,mais ils sentent bien qu’ ils sont en première ligne de ce bouleversement et seront les premiers frappés car ils n’ont pas d épargne de précaution et le seul patrimoine qu’ils possèdent est leur maison qu’ils doivent payer sur 15 ans, dans une région mono industrielle et savent quesi l’usine locale ferme, il n’y aura plus d’emploi dans un rayon de 50 km.

Il y a donc trop de monnaie, qui ne sert plus à rien, ni à financer l’économie, ni à financer la production , ni à financer la consommation. Le malade est désormais en surpondération corporelle, il faut comme les médecins du Moyen âge pratiquer la saignée, Notre surpondération monétaire, devra peut être traitée de la même façon, c’est-à-dire par la ponction monétaire.

Nous dansons sur un volcan.Donc,nous sommes tous d’accord, tout va bien, et comme le disait un économistede Carmignac « nous dansons sur un volcan », et on continuera de danser tant que la musique sera bonne et le bon vin bon marché.

J’aime souvent parler de prudence et citer l’adage de Joseph Kennedy, père de John Kennedy « quand votre cireur de chaussures vous parle d’actions, il est temps de vendre ».

Donc pour moi ne vous précipitez à investir sur un marché très haut, commencez à sécuriser vosavoirs, vos plus-values et attendez que le marché s’inverse pour revenir de nouveau, car tout lemondele sait le sage comme le fous:

Après la pluie vient le beau temps et après lebeau temps vient la pluie.

Billet Boursorologique du 1 décembre 2019.

Fini de rédiger par JP Lallemand pour le journal de Kiwinance


 

Jean-Pierre Lallemand

Jean-Pierre Lallemand

Jean-Pierre Lallemand Rédacteur en chef du journal www.lejournaldelepargnant.fr est : diplômé de Sciences Po Paris Eco-Fi, option fiscalités finances, après une maîtrise de Sciences Economiques Option Banque et Bourse à La faculté de Paris II Assas, s'est orienté dès 1982 vers la banque. Ancien CGP inscrit à la CNCGP, il veut mettre à la disposition des Conseils en Gestion dePatrimoine, tous les outils permettant développer leurs cabinets.

Une pensée sur “Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *